Ecommerce en Belgique : plus de 10 milliards d’euros en 2017

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur Ecommerce en Belgique : plus de 10 milliards d’euros en 2017

Ecommerce en Belgique valait 4,9 milliards d’euros au cours des six premiers mois de cette année et la prévision est que le secteur de la vente au détail en ligne dépassera la marque de 10 milliards d’euros pour la première fois à la fin de cette année.

La prévision provient de l’association belge BeCommerce, qui publie régulièrement des données sur l’industrie du commerce de détail en ligne. Sur la base du fait que les consommateurs belges ont dépensé 4,9 milliards d’euros en ligne au premier semestre, l’association pense que l’industrie en vaut plus de 10 milliards d’euros à la fin de cette année. Aussi parce que le commerce de détail en ligne continue de croître et ils ont encore la traditionnelle saison des fêtes.

118 euros par achat en ligne

Au cours des six premiers mois de cette année, 7,9 millions de consommateurs belges ont acheté 42,3 millions de produits. Les ventes en ligne ont augmenté de 10% au cours de cette période, tandis que le nombre d’acheteurs en ligne a augmenté de 2%. Cela signifie que les consommateurs belges ont dépensé plus qu’ils ne l’avaient fait l’année dernière. En moyenne, ils dépensent 118 euros par achat en ligne.

17% de toutes les dépenses sont en ligne

Au cours de la période mesurée par BeCommerce, 17% de toutes les dépenses ont eu lieu en ligne, soit un peu plus d’un an avant: à l’époque, 16% de toutes les dépenses se sont produites par Internet. En particulier, les services sont populaires en ligne: 63% de toutes les dépenses consacrées aux services sont en ligne, alors que seulement 9% de toutes les dépenses consacrées aux produits ont eu lieu sur le Web.

La Wallonie devient plus difficile que la Flandre

La Flandre reste la partie de la Belgique où la plupart des revenus de commerce électronique ont lieu. Au cours du deuxième trimestre de cette année, les ventes en ligne en Flandre valaient 1,47 milliard d’euros, soit une augmentation de 13% par rapport à la situation l’an dernier. Pendant ce temps, le commerce électronique en Wallonie a affiché un taux de croissance plus important (+14 pour cent), mais l’industrie de la vente au détail en ligne valait presque 1 milliard d’euros.

L’Europe veut taxer les géants Internet en fonction des revenus

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur L’Europe veut taxer les géants Internet en fonction des revenus

La France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne veulent que les géants numériques comme Amazon et Google soient taxés sur les revenus totaux générés dans les pays de l’UE plutôt que sur les bénéfices. L’initiative a été lancée par le ministre français des Finances et devrait être présentée aux 28 ministres des Finances de l’UE ce vendredi.

À l’heure actuelle, les entreprises de grande envergure telles que, Apple, Facebook, Amazon et Google sont imposées en Europe en fonction des profits plutôt que des revenus. En conséquence, certaines entreprises ont pu payer peu ou pas d’impôt dans les pays où elles ont des milliards de ventes.

«Les entreprises paient des montants minimaux de la taxe»

Les quatre ministres des Finances de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne ont rédigé une lettre commune adressée à la présidence estonienne de l’UE et à la Commission européenne. « Nous ne devrions plus accepter que ces entreprises font des affaires en Europe tout en payant des montants minimaux de taxes à nos trésors », ont écrit les ministres.

Les ministres veulent maintenant proposer une «taxe de péréquation», de sorte que les taux d’imposition des sociétés sont en ligne avec les taux d’entreprises normalisés. « Les montants augmentés viseront à refléter une partie de ce que ces entreprises devraient payer en termes d’impôt sur les sociétés ».

La proposition fiscale ne sera approuvée que par l’Union européenne lorsque tous les pays membres l’appuieront à l’unanimité. Y compris les pays qui font l’abri fiscal, comme le Luxembourg et l’Irlande.

Amazon, Otto et Zalando dominent le commerce électronique en Allemagne

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur Amazon, Otto et Zalando dominent le commerce électronique en Allemagne

Amazon, Otto et Zalando dominent l’industrie de la vente au détail en ligne de l’Allemagne. Ensemble, ces trois entreprises représentent environ 44 pour cent des ventes totales des 100 meilleurs joueurs de commerce électronique en Allemagne.

Les 100 premières entreprises de commerce électronique en Allemagne ont vendu des produits en ligne d’une valeur totale de 27,4 milliards d’euros l’année dernière, l’étude «E-Commerce-Markt Deutschland 2017 de l’EHI Retail Institute montre. Il s’agit d’une augmentation de 12 pour cent par rapport à la situation en 2015, lorsque les 100 premiers ont généré des ventes en ligne d’une valeur totale de 24,4 milliards d’euros.

Mais la plupart de ces revenus en ligne peuvent être attribués au top 3: Amazon, Otto et Zalando. Ensemble, ces trois joueurs de commerce électronique ont vendu des produits en ligne avec une valeur totale de près de 12 milliards d’euros, soit environ 44 pour cent des ventes en ligne des 100 premiers. Amazon était le plus important, avec des ventes en ligne de 8,1 milliards d’euros en Allemagne l’année dernière, suivies par Otto (2,7 milliards d’euros) et Zalando (1,1 milliard d’euros).

«Les 3 meilleurs joueurs sont également une plate-forme ou un marché»

« Ce n’est pas un hasard si le top 3 des magasins en ligne constitue également une plate-forme ou un marché, car leur large base de clients leur donne un avantage concurrentiel », déclare Christoph Langenberg, expert en commerce électronique chez EHI. « Mais Otto et MediaMarktSaturn montrent qu’une stratégie multi-boutique peut également être couronnée de succès ».

Otto a terminé deuxième parmi les 100 premiers, mais il existe plus de dix filiales du Groupe Otto dans cette liste, le groupe a généré plus de 4,8 milliards d’euros l’année dernière. Un autre joueur multijoueur, MediaMarktSaturn, aurait classé en quatrième position, lorsque le chiffre d’affaires de ses sociétés MediaMarkt, Saturn et Redcoon serait ajouté.

Les consommateurs français sont les plus ouverts aux nouvelles méthodes de livraison

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur Les consommateurs français sont les plus ouverts aux nouvelles méthodes de livraison

Les consommateurs français sont plus ouverts aux nouvelles méthodes de livraison que les consommateurs du Royaume-Uni ou des Pays-Bas. Par exemple, 58 pour cent des Français donneraient aux courriers un accès temporaire à leurs maisons pour leur permettre de livrer des colis. Au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, il ne représente que 36% et 25% des consommateurs qui le feraient.

Ceci est démontré par un sondage auprès de B2C Europe parmi 1 000 répondants au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en France. Bien que les Britanniques et les Néerlandais soient ouverts à des innovations, comme les casiers à colis sans pilote, la plupart d’entre eux ont toujours des doutes quant à la sécurité. Le sondage de B2C Europe est le premier d’une série d’enquêtes à décider de la façon dont les consommateurs ouverts visent les nouvelles méthodes de livraison.

Comme on l’a dit, près de six consommateurs de la France en France donneraient aux courriers en vrac un accès temporaire à leurs maisons en leur donnant un code d’accès unique. Au Royaume-Uni, c’est un sur trois qui est disposé à cela et aux Pays-Bas seulement un sur quatre, en raison de raisons de sécurité et d’assurance.

Livraison de paquets au coffre de votre voiture

De plus, en France, près des deux tiers ou les consommateurs donneraient aux courriers un accès temporaire à leur voiture, afin qu’ils puissent placer des colis dans le coffre de leur voiture. Au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, encore une fois, ce pourcentage est nettement inférieur. Dans ces pays européens, seul un consommateur sur trois considérerait cela.

Les consommateurs dans les trois pays sont plus ouverts pour permettre aux courriers d’accéder à un casier sans équipage: 88% en France, suivis de 64% au Royaume-Uni et de 53% aux Pays-Bas. Le casier sans équipage est clairement la méthode de livraison préférée des trois méthodes auxquelles les répondants devaient réfléchir.

«Recherche et investissement dans les nouvelles technologies»

«L’avenir du secteur du commerce électronique dépend de la capacité d’innover et ces résultats initiaux montrent que les consommateurs sont ouverts au changement», explique Rijk van Meekeren, CCO et fondateur de B2C Europe. « Nous devons continuer à rechercher et à investir dans de nouvelles technologies pour surmonter les obstacles rencontrés par le secteur du commerce électronique ».

E-Commerce Paris

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur E-Commerce Paris

Du 19 au 21 septembre, la troisième édition de Paris Retail Week a lieu, un événement européen pour les professionnels du commerce de détail. E-Commerce Paris fait partie de cette semaine. Il regroupe 600 entreprises participantes et plus de 30 000 professionnels des industries de détail en ligne et hors ligne.

Vente au détail en direct

Le thème général de l’édition de cette année est «vente en direct: un commerce authentique et humain». Chaque consommateur veut être traité différemment de l’autre, il est donc important d’avoir une connaissance suffisante et précise de nos clients. « Ils jouent le rôle : influencer les produits, les entreprises dans leur propre communauté, et également les producteurs de contenu marketing. En tout cas, les consommateurs sont ou pourraient être des acteurs dans toutes les étapes du processus de consommation ».

Une partie de la Semaine de la vente au détail de Paris est le Prix de détail de Paris. Au cours de cette cérémonie, 11 prix seront remis : sept gagnants (chacun pour chaque catégorie), un meilleur gagnant (le Paris Retail Golden Award), un French Initiative Award, un Jury’s Favorite et un prix pour startups (The Rookie of the Year).

France : La Poste livrera des colis dimanche

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur France : La Poste livrera des colis dimanche

La société française de services postaux La Poste enverra bientôt des colis aux clients en ligne le dimanche. La société de services postaux le fera par l’intermédiaire de sa filiale Chronopost et le service est uniquement réservé aux produits provenant d’entreprises et non d’autres consommateurs.

Selon Le Monde, ce service sera annoncé par La Poste le 14 septembre, après avoir testé le service depuis un an avec le site de commerce électronique Cdiscount. Le dimanche, il n’envoyera que des colis des achats achetés chez des vendeurs professionnels, donc si quelqu’un veut envoyer ses clés samedi à un ami, il ne sera pas livré dimanche.

La Poste a effectué des tests avec livraison dimanche

Ce n’est pas la première fois que la compagnie postale française a livré des colis le dimanche. Le service a déjà été testé dans certaines villes pendant la saison des fêtes de 2015. Et au Royaume-Uni, sa filiale locale DPD UK offre déjà la livraison de colis le dimanche.

« E-Commerce au Royaume-Uni est fort ». Par exemple, les clients qui veulent acheter une paire de chaussures n’hésitent pas à obtenir trois d’entre eux pour essayer, afin qu’ils puissent retourner les deux autres », explique l’entreprise. « Si Chronopost décide de livrer chez les consommateurs les dimanches, c’est parce que le commerce électronique en France augmente rapidement ». Le commerce électronique en France valait 72 milliards d’euros en 2016. Le marché de détail en ligne a augmenté de près de 15 pour cent par rapport à la situation en 2015.

Les ventes Asos ont augmenté jusqu’à 49% dans l’Europe

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur Les ventes Asos ont augmenté jusqu’à 49% dans l’Europe

Le détaillant de mode en ligne britannique ASOS a vu ses ventes au détail totales augmenter de 36 pour cent au cours du trimestre terminé le 31 décembre de l’année dernière. Surtout aux États-Unis et en Europe, le détaillant en ligne a vu ses ventes augmenter considérablement. En Europe, les ventes ont augmenté de 49% au cours de cette période.

Ceci est démontré par le relevé de compte de la société . ASOS affirme que ses investissements dans la tarification et la proposition ont continué à gagner, ce qui peut être vu par le fait qu’il a généré des revenus de 190 millions d’euros en Europe.

Les ventes au détail totales pour le quatrième mois au 31 décembre venaient à 695 millions d’euros, soit une augmentation de 36 pour cent par rapport à la même période l’an dernier.

Les ventes d’ASOS en millions d’euros au cours des quatre mois au 31 décembre 2016.

ASOS a vu le nombre de ses utilisateurs actifs augmenter de 25 pour cent, tandis que la valeur moyenne du panier a augmenté de 2 pour cent et la fréquence moyenne des commandes a augmenté de 6 pour cent. Le détaillant de mode britannique a expédié 15,5 millions de commandes au cours du dernier trimestre, soit une augmentation de 35% par rapport à l’année précédente.