L’Europe veut taxer les géants Internet en fonction des revenus

Boutique A-Z

Commentaires fermés sur L’Europe veut taxer les géants Internet en fonction des revenus

La France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne veulent que les géants numériques comme Amazon et Google soient taxés sur les revenus totaux générés dans les pays de l’UE plutôt que sur les bénéfices. L’initiative a été lancée par le ministre français des Finances et devrait être présentée aux 28 ministres des Finances de l’UE ce vendredi.

À l’heure actuelle, les entreprises de grande envergure telles que, Apple, Facebook, Amazon et Google sont imposées en Europe en fonction des profits plutôt que des revenus. En conséquence, certaines entreprises ont pu payer peu ou pas d’impôt dans les pays où elles ont des milliards de ventes.

«Les entreprises paient des montants minimaux de la taxe»

Les quatre ministres des Finances de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne ont rédigé une lettre commune adressée à la présidence estonienne de l’UE et à la Commission européenne. « Nous ne devrions plus accepter que ces entreprises font des affaires en Europe tout en payant des montants minimaux de taxes à nos trésors », ont écrit les ministres.

Les ministres veulent maintenant proposer une «taxe de péréquation», de sorte que les taux d’imposition des sociétés sont en ligne avec les taux d’entreprises normalisés. « Les montants augmentés viseront à refléter une partie de ce que ces entreprises devraient payer en termes d’impôt sur les sociétés ».

La proposition fiscale ne sera approuvée que par l’Union européenne lorsque tous les pays membres l’appuieront à l’unanimité. Y compris les pays qui font l’abri fiscal, comme le Luxembourg et l’Irlande.

Annonces sponsorisées